Journée internationale contre les Violences policières

MARCHE DES FAMILLES CONTRE LES VIOLENCES POLICIÈRES ANNULÉE

SAMEDI 14 MARS 2020 à PARIS
Rdv à 13h place de l’Opéra

 » À l’occasion de la marche traditionnelle, depuis 2011, des familles victimes de violences policières pour la Journée internationale de lutte contre les violences policières.

Nous exigeons l’interdiction des techniques mortelles d’immobilisation et des armes de guerre en maintien de l’ordre. Le texte complet de la pétition « Laissez-nous respirer ! » est à signer et partager  ici :  change.org/LaissezNousRespirer « 


Cette initiative est lancée par le Collectif Vies Volées (Paris, 20e), le Comité Adama (Beaumont-sur-Oise, 95, et Ivry, 94), la famille Dieng et le comité Vérité et Justice pour Lamine Dieng (Paris, 20e), la famille d’Abou Bakari Tandia (Courbevoie, 92), la famille de Tina Sebaa (Saint-Fons, 69), la famille de Baba Traoré (Joinville-le-Pont, 94), la famille d’Abdelhakim Ajimi (Grasse, 06), la famille de Mahamadou Marega (Colombes, 92), la famille de Mahamadou Marega (Ivry, 94), la famille de Youcef Mahdi (Melun, 77), la famille d’Angelo Garand et le collectif Justice pour Angelo (Blois, 41), Awa Gueye et le collectif Justice et Vérité pour Babacar Gueye (Rennes, 35), le comité Justice et Vérité pour Wissam El Yamni (Clermont-Ferrand, 63), le comité Vérité et Justice pour Gaye Camara (Champs-sur-Marne, 77), le collectif Selom et Matisse (Lille, 59), le comité Justice pour Ibrahima Bah (Villiers-le-Bel, 95), le comité Vérité pour Curtis (Massy, 91), le comité Vérité et Justice pour Morad Touat (Marseille, 13), le comité Justice pour Liu Shaoyao (Paris, 19e), le comité Vérité et Justice pour Ali Ziri (Argenteuil, 95), Haby Koumé sœur d’Amadou Koumé (Saint-Quentin, 02), les parents et la sœur de Rémi Fraisse, le collectif Vérité et Justice pour Mehdi (Vaux-en-Velin, 69), Florica Floarea et le comité Vérité et Justice pour Dorel (Vigneux-sur-Seine, 91), Salah Zaouiya et l’association Mémoire Jawad Zaouiya (Mantes-la-Jolie, 78), Justice pour Mehdi Bouhouta (Vaux-en-Velin, 69), la famille Touré et le comité Vérité et Justice pour Zakaria (Troyes, 10), Siaka Traoré, frère de Bouna (Clichy-sous-Bois, 93), Geneviève Legay (Nice, 06), Franck Lambin, père d’Allan (Saint-Hilaire-des-Landes, 35), le comité Vérité et Justice 31, Fatiha, mère d’Hocine, et le comité Vérité et Justice pour Hocine Bouras (Colmar, 68), Milfet, fille de Zineb Redouane, la famille de Cédric Chouviat (Levallois-Perret, 92), Marie-Paule Chenevat, en hommage à Romain (91), Karen Levy, femme de Philippe Ferrières (Drancy, 93), l’Assemblée des Blessés et les Mutilés pour l’exemple.

VICTOIRE pour Lamine Dieng

Au bout de 13 ans de lutte contre le non lieu par les magistrats du système judiciaire en France, l’État français nous a enfin donné raison pour le meurtre de Lamine.

La France a admis sa responsabilité pour la violation du droit à la vie et la torture subie par Lamine.

Une victoire car c’est la reconnaissance du crime.

Nous avons gagné ce que la Cour Européenne des Droits de l’Homme permet d’obtenir : l’aveu de culpabilité de l’État.

Un message d’espoir pour les familles des victimes.

La bataille judiciaire pour la vérité est légitime, elles peuvent obtenir la reconnaissance du déni de justice français.

La lutte paiera collectivement.

Force et Amour.

*vidéo d’info sur la procédure non contentieuse devant  la CEDH.

« La Cour a mis en place une procédure non contentieuse à compter de la communication de l’affaire, c’est-à-dire dès la notification de la requête au gouvernement défendeur. Ce mécanisme permet aux parties de parvenir à un règlement amiable, et a pour objectifs de réduire le temps de traitement de l’affaire et de parvenir à une issue rapide. »